maintenance - there might appear some errors


ISBN 978-2-88351-016-6
670 pages
1997
format 15.5 x 22.5 cm
Gebunden

Add to cart

SFr. 99.00 / € 66.00

Tous égaux ?

De la stratification aux représentations

René Levy

Tous égaux? Question rhétorique s’il en est, même et surtout en Suisse. Encore aujourd’hui, ce pays, qui se targue d’avoir privilégié l’égalité et les droits politiques des citoyennes et citoyens, a des difficultés à admettre les inégalités existantes. Il est vrai que celles-ci se dérobent souvent à l’expérience immédiate pour marquer d’autant plus sournoisement les opportunités et les options que rencontre chacun dans son parcours de vie.

Ce livre présente les résultats de la première analyse sociologique de la stratification sociale en Suisse dans toute sa complexité. Pour cerner ce phénomène, les auteurs:

– analysent positions et mouvements des individus au sein de la société suisse;
– auscultent ses failles – entre femmes et hommes, entre étrangers et nationaux, entre types de régions;
– font ressortir des processus de reproduction et leur évolution;
– sondent les sentiments de justice ou d’injustice à l’égard des inégalités;
– décèlent ses effets dans les pratiques et les représentations;
– évaluent son caractère systématique et sa capacité d’organiser la vie quotidienne.

La démarche choisie est ancrée dans les réflexions sociologiques, actuelles aussi bien que classiques, sur les structures inégalitaires, leur évolution et leur pertinence sociale. Elle cherche à équilibrer réflexion théorique et analyse empirique, description et interprétation, sophistication technique et lisibilité des résultats.

Le livre s’adresse aux spécialistes et aux personnes de tous horizons, intéressées à approfondir connaissances et réflexions sur un aspect fondamental de la société contemporaine.

Authors/editors

René Levy est professeur de sociologie générale à l’Université de Lausanne. Parmi ses intérêts de recherche figurent notamment les rapports sociaux de genre, les mobilisations politiques, le «travail» comme champ structuré et comme enjeu social, et plus généralemt les structures macro- et mesosociales.

Dominique Joye, politologue, est chargée de cours à l’Ecole Polytechnique Fédérale et adjoint scientifique à l’IREC (Institut de recherche sur l’environnement construit) à Lausanne. Il s’est particulièrement intéressé à la sociologie urbaine, au gouvernement local, aux relations entre les contextes spatiaux et la vie sociale ainsi qu’aux inégalités.

Olivier Guye, sociologue, est assistant de recherche à l’Université de Lausanne et collabore actuellement à une recherche sur la politique culturelle des villes suisses face à l’étranger.

Vincent Kaufmann, sociologue, est chercheur à l’IREC et travaille actuellement sur les inégalités urbaines et, en particulier, sur les pratiques de mobilité quotidienne.