ISBN 978-2-88351-110-1
316 pages
2022
format 15.5 x 22.5 cm
paperback

Add to cart

SFr. 48.00 / € 48.00

Un système « de milice » sélectif

Le mythe de la représentativité politique
au sein des villes suisses (1945-2016)

Roberto Di Capua

En Suisse, l’organe législatif communal doit garantir l’expression souveraine de la volonté de l’ensemble des membres d’une collectivité locale. Cette mission démocratique est remplie par l’élection de représentant·es bénévoles.
Or, selon un mythe tenace, ce principe d’organisation non-professionnel de la vie politique locale, que l’on aime appeler en Suisse le système « de milice », devrait permettre d’éviter qu’un fossé social ne se creuse entre le peuple et les membres du pouvoir politique. Et si ce fossé existait déjà depuis longtemps ?
En alliant l’histoire politique, la sociologie des élites et la géographie urbaine, l’ouvrage a l’ambition d’apporter une réponse scientifique à cette question à travers une recherche sur la représentativité des membres des législatifs de quatre grandes villes suisses (Zurich, Lausanne, Lucerne et Lugano) entre 1945 et 2016. En prenant du recul face à la rhétorique d’un système « de milice » socialement inclusif, l’auteur met au contraire en lumière sa profonde sélectivité sociale.



Authors/editors

Roberto Di Capua est Docteur en Science politique de l’Université de Lausanne. Ses recherches portent sur la politique suisse locale et nationale, les politiques urbaines, la sociologie des élites, ainsi que l’épistémologie des sciences sociales.