ISBN 978-2-88351-019-7
64 Seiten
1998
Format 14.8 x 21.0 cm
Broschiert

In den Warenkorb

SFr. 15.00 / € 10.00

Inégalités sociales en Suisse

Un aperçu

René Levy

Contrairement à ce que laissent penser les thèses récentes sur l’individualisation et la pluralisation des modes vie dans les sociétés postindustrielles, la Suisse s’avère nettement stratifiée. Cette analyse met en lumière la multidimensionnalité du système des inégalités, le rôle que jouent le genre et la nationalité dans ce système, et les mécanismes de reproduction inter- et intragénérationnelle. Elle montre que si l’influence de la position individuelle dans la stratification varie selon les aspects considérés, elle s’étend jusque dans les perceptions, les jugements d’équité et les pratiques culturelles.

Les résultats présentés dans ce petit volume sont issus d’un projet de recherche commun à l’Université et l’Ecole Poliytechnique Fédérale à Lausanne, dirigé par le prof. R. Levy.

Autoren/Herausgeber

René Levy est professeur de sociologie générale à l’Université de Lausanne. Parmi ses intérêts de recherche figurent notamment les rapports sociaux de genre, les mobilisations politiques, le «travail» comme champ structuré et comme enjeu social, et plus généralemt les structures macro- et mesosociales.

Dominique Joye, politologue, est chargée de cours à l’Ecole Polytechnique Fédérale et adjoint scientifique à l’IREC (Institut de recherche sur l’environnement construit) à Lausanne. Il s’est particulièrement intéressé à la sociologie urbaine, au gouvernement local, aux relations entre les contextes spatiaux et la vie sociale ainsi qu’aux inégalités.

Olivier Guye, sociologue, est assistant de recherche à l’Université de Lausanne et collabore actuellement à une recherche sur la politique culturelle des villes suisses face à l’étranger.

Vincent Kaufmann, sociologue, est chercheur à l’IREC et travaille actuellement sur les inégalités urbaines et, en particulier, sur les pratiques de mobilité quotidienne.